Le no-bra… incognito

Autour de moi, de plus en plus de femmes témoignent de leur envie de se passer de soutiens-gorge, sans pour autant oser sauter le pas. Lorsque je dis que j’en porte quasiment plus et qu’on ne le voit pas, les réactions sont toujours à la fois surprises et curieuses. Car se passer du soutien-gorge est facile, en soi, c’est le fait d’assumer les tétons apparents qui est souvent le plus gros blocage. Pour ma part, je ne suis pas encore prête à sacrifier mon confort social pour le confort de mes seins : je ne porte pas de soutiens-gorge, mais je ne veux pas que l’on voie pour autant mes tétons.

Pourquoi je suis passée aux soutiens-gorge sans armatures

  Le port du soutien-gorge est remis en question depuis quelques années. J’avoue que je me suis pas trop penchée sur le sujet… jusqu’à ce que ma mère me dise il y a un an qu’elle avait arrêté de porter des soutiens-gorge avec armatures à cause d’une histoire de kystes.   Les soutiens-gorge, inoffensifs ?   Elle m’a raconté qu’elle avait auparavant des kystes sur le côté des seins, là où appuient le bout des armatures. Suspicieuse, elle avait demandé à sa gynéco si les soutiens-gorge pouvaient en être la cause, et sa gynéco lui avait quasiment rit au nez en lui disant que ça n’avait rien à voir. Ma mère n’ayant pas 100 % confiance en les médecins « conventionnels », elle était passée à ce moment-là aux soutiens-gorge sans armatures. Un an plus tard, les deux kystes avaient disparu et ils ne sont jamais revenus.

Hello !

Hello !

Je m'appelle Anaïs, je partage sur ce blog mes connaissances et expériences personnelles concernant la candidose (et les mycoses). Vous trouverez également des recettes anti-candida, notamment des recettes sucrées… sans sucre ! Je parle également de cosmétiques naturels, de médecines douces, de bien-être… Bonne visite !

Anaïs

Ne ratez aucun article : abonnez-vous !

Archives

Catégories

×