Le point sur les crèmes solaires bio

 

Les protections solaires sont sujettes à beaucoup de controverses depuis plusieurs années : polluantes pour l’environnement et le corps, des rapports alarmistes ne cessent de voir le jour. D’un autre côté, le nombre de cancers de la peau continue toujours de croître. Alors comment s’y retrouver ? Le bio est-il un bon choix ?

Daydry, enfin un déo sans aluminium efficace

En ce qui concerne les déodorants bio, et de manière générale sans aluminium, je suis toujours trèèès sceptique. J’en ai essayé des tonnes, faits maison ou achetés, et jusqu’à présent je n’en avais jamais trouvé aucun efficace (je transpire beaucoup, malheureusement). En plus de ça, j’ai une peau qui fait des trucs bizarres, et pour le déo il n’y a qu’un Dove bien dégueu à l’aluminium qui me convient (tout autre déo, bio ou non, me démange au bout d’à peine deux jours). Donc j’ai gentiment lâché l’affaire pour remplacer mon Dove, seulement quand des proches me demandaient de leur conseiller un déo sans aluminium efficace, je ne savais jamais trop quoi leur dire. Jusqu’à ce que je teste Daydry.

Kit de survie anti-mycoses et inconfort vaginal pour voyager

Les vacances peuvent être assez compliquées à gérer avec une candidose. Notamment, pour se nourrir de manière candida-compatible, c’est un peu la croix et la bannière, sauf si l’on est un.e fan de salade — et encore.

J’aimerais partager avec vous mes astuces pour limiter la casse si je fais quelques écarts alimentaires, ou simplement si je suis en période de « crise ». Chez moi, les symptômes liés à la candidose sont principalement un inconfort vaginal voire des mycoses vaginales. Voici donc mon « kit de secours » que j’emporte pour voyager sereinement.

Retrouver un confort intestinal grâce à la gemmothérapie

Parmi les nombreuses solutions naturelles que j’ai pu tester ces dernières années pour le traitement de ma candidose, il y a une médecine naturelle qui m’a vraiment bluffée : la gemmothérapie. Il s’agit d’un pan de la phytothérapie (la médecine fondée sur les principes actifs des plantes) qui utilise les propriétés des tissus embryonnaires des végétaux en croissance, à savoir les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles. Son nom vient de la racine « gemmo », qui veut dire à la fois « bourgeon » et « pierre précieuse ».

Focus sur la cup, ou coupe menstruelle (mon indispensable depuis 8 ans)

La cup, ou coupe menstruelle, fait de plus en plus parler d’elle et à juste titre : écologique, économique, respectueuse du corps, confortable, pratique… Elle a tout pour plaire ! Personnellement cela fait trois ans que je l’utilise et je ne retournerais pour rien au monde aux autres protections hygiéniques. J’ai appris grâce à elle à mieux connaître mon corps, à ne plus trouver mes règles « sales », et surtout j’ai remarqué qu’elle m’irritait beaucoup moins que les tampons et serviettes. Autre point non négligeable dans mon cas : elle ne favorise pas les mycoses. Alors hop, c’est parti, je vous présente et vous fais un bilan sur cet accessoire magique.

Astuces naturelles pour terrasser un rhume en un éclair

 

Quand un rhume pointe le bout de son nez, je suis avertie par un mal de gorge le matin au réveil, avec quelquefois un début de mal de tête et la sensation que mon nez commence à s’encombrer. Je sors alors immédiatement mon artillerie naturelle, et la plupart du temps c’est suffisant pour faire fuir le rhume, je ne suis pas du tout malade. Voici donc mes astuces naturelles les plus efficaces.

Mycoses vaginales 2/2 : Éviter les récidives

Soigner une mycose, c’est bien, mais éviter qu’elle ne récidive, c’est encore mieux ! Après le premier volet consacré aux astuces pour soigner une mycose, je vous donne un maximum de conseils pour vous débarrasser des mycoses de manière définitive. Petites habitudes ou grands changements dans le quotidien, c’est parti !

Mycoses vaginales 1/2 : Comment les soigner

Sensations de brûlures, de démangeaisons ? Ou simple inconfort et picotements ? Aujourd’hui je vous parle d’un sujet un peu délicat, et qui pourtant touche de très nombreuses femmes : les mycoses vaginales, ou infections vaginales. On estime que 75 % des femmes auront au moins une mycose vaginale avant la ménopause, 40 à 50 % des femmes en auront 2 ou 3 dans leur vie et 10 à 20 % des femmes souffrent de mycoses récidivantes*. Autant dire que la grande majorité d’entre nous sera un jour ou l’autre concernée par ce problème.

Bienvenue !

Bienvenue !

Je m'appelle Anaïs et je partage sur ce blog mes connaissances et expériences personnelles concernant la candidose (et les mycoses). Le but ici est de vous aider à ne pas devenir chèvre avec le régime anti-candida : état d'esprit, astuces et surtout recettes compatibles (notamment, des desserts anti-candida), je vous aide à remettre de la joie sur votre chemin de guérison. Merci d'être là !

Ne ratez aucun article : abonnez-vous !

×