Prescription ayurvédique spéciale candidose et addiction au sucre

Posted in Candidose, Santé
Prescription ayurvédique candidose et addiction au sucre

 

J’avais entendu parler de l’ayurvéda il y a longtemps mais même si cela m’intriguait, j’avoue que je n’avais jamais pris le temps de me pencher dessus. Lorsque la marque Ayur-Vana m’a contactée pour me proposer de tester certains de leurs produits, j’ai sauté sur l’occasion pour voir d’un peu plus près de quoi il retournait. Je vous propose donc mon retour sur leur prescription spéciale candidose : au programme, des plantes détoxifiantes et réparatrices du système digestif et intestinal, et des plantes connues pour combattre l’addiction au sucre. C’est parti !

 

L’ayurvéda, la mère des médecines

L’ayurvéda est le système thérapeutique traditionnel indien qui puise sa source dans le Véda, l’ensemble des textes sacrés indiens. Véritable médecine holistique, elle allie le corps, l’esprit et l’âme et est autant préventive que curative : c’est en effet à la fois un art de vivre et un système de santé.

Pratiquée depuis plus de 5000 ans et étant incroyablement avancée pour l’époque dans de nombreux domaines, l’ayurvéda est considérée comme la première médecine du monde. Elle aurait influencé toutes les grandes traditions thérapeutiques traditionnelles (médecines japonaise, chinoise, grecque, égyptienne… puis occidentale).

Son nom signifie littéralement “la connaissance de la vie” car l’ayurvéda s’emploie à comprendre la nature des choses, dans le but de les maintenir au point d’équilibre ou d’aider à le retrouver. Cela passe par le corps  via l’alimentation, le yoga, les cinq sens, des exercices de respiration, des massages ; mais aussi par l’esprit et l’âme à travers des habitudes quotidiennes, des prières ou des rituels spirituels. La finalité de cette tradition est tout simplement le bonheur, fondé sur l’harmonie physique, psychique, émotionnelle et spirituelle de l’individu.

 

Les 3 doshas

Selon l’ayurvéda, l’énergie vitale comporte 3 doshas, ou énergies, qui régissent tous les processus psychologiques et physiologiques de notre être. Chacun est une combinaison des 5 éléments : ainsi Vata est constitué d’éther et d’air, Pita de feu et d’eau et Kapha d’eau et de terre. Chaque dosha correspond à des traits de caractère, des morphologies, des aliments et d’autres caractéristiques précises.

Ces doshas sont en constant mouvement mais restent toujours équilibrés. Lorsqu’un déséquilibre apparaît, c’est là que les problèmes physiques ou psychiques se développent. Ainsi en apprenant à connaître nos énergies dominantes il est possible d’agir sur notre alimentation et nos habitudes afin de retrouver santé et sérénité.

Pour en savoir plus, je vous propose de faire le test sur le site d’Ayur-Vana pour découvrir quel est votre dosha dominant, ainsi que d’aller voir leur page expliquant la traduction de chaque dosha sur le corps. Je me suis très vite retrouvée dans une énergie, et vous ? 🙂

 

La prescription Ayur-vana spéciale candidose et envies de sucre

Je ne connaissais pas la marque Ayur-Vana avant qu’ils ne me contactent. Entreprise familiale française, elle propose des compléments alimentaires, des tisanes et des cosmétiques ayurvédiques, le tout labellisé bio (Écocert) et avec une majorité de produits vegan (les gélules des compléments alimentaires sont d’origine végétale notamment).

Comme ma santé intestinale n’était pas au top et que j’avais des compulsions alimentaires envers le sucré très fortes, ils m’ont proposé une sélection de trois compléments alimentaires soutenant le corps dans le traitement d’une candidose, à savoir du triphala, du neem (prononcer “nime”) et du gymnema sylvestris :

 

  • Le triphala est un remède très répandu dans l’ayurvéda. Il a de nombreuses propriétés digestives et intestinales puisqu’il aide à la digestion, participe à l’élimination des toxines et au drainage du foie, lutte contre la constipation et renforce la paroi intestinale. Cela permet un assainissement du système digestif et une meilleurs absorption des nutriments.
  • Le neem est encore un classique de la pharmacopée ayurvédique. C’est un régulateur du taux de glycémie dans le sang et un puissant détoxifiant pour le corps. Il assainit en outre les parois des intestins et soutient la bonne flore intestinale.
  • Le gymnema sylvestris quant à lui est un régulateur des envies de sucré. Cette plante est connue pour rendre la langue insensible au goût sucré pendant une heure lorsqu’on mâche ses feuilles, et donc couper l’envie de sucre pour le reste du corps lorsqu’on l’ingère. Il aide donc à réguler les envies de sucre, diminue son absorption dans l’intestin et aide ainsi à contrôler le taux de glycémie sanguin.

 

Dans le cadre d’une addiction au sucre, il est conseillé d’associer le neem au gymnema sylvestris pour une action contre les pulsions sucrées et un pouvoir de détoxification de l’organisme renforcé (je vous conseille d’aller lire leur article sur les solutions ayurvédiques contre l’addiction au sucre d’ailleurs). Avec le triphala, on renforce également les parois intestinales et on aide à la régulation du transit et à l’élimination.

 

Ayur-Vana

 

Addiction au sucre et santé intestinale : mon test

Après un mois de cure, j’ai eu l’impression de me sentir un peu plus légère au niveau intestinal. Pour les envies de sucre… Malheureusement quand j’ai pris les gélules mes compulsions alimentaires étaient à leur maximum, je dormais très mal, et je n’ai pas vu de différence. Cela dit au même moment j’avais essayé de prendre du chrome, réputé lui aussi pour diminuer les envies de sucre, et ça n’avait strictement rien fait. Honnêtement je crois que j’aurais pu essayer n’importe quoi à ce moment-là, rien n’aurait fait effet.

En revanche, un peu plus tard j’ai voulu faire le petit test de la marque, qui consiste à ouvrir deux gélules de gymnema sylvestris sur la langue car cela l’empêcherait de ressentir le goût sucré pendant une à deux heures. J’ai ouvert seulement une gélule, j’ai déposé la poudre de plante sur ma langue, je l’ai laissée environ 20 secondes et je l’ai avalée. J’ai immédiatement frotté un peu de miel sur ma langue et là… oh purée, ce truc de fou !! Je ne sentais aucun goût ! J’ai mangé une olive verte pour voir si je sentais les autres goûts quand même, et en effet j’ai bien senti le goût de l’olive. Je trouve ça complètement incroyable !

Du coup à défaut d’avoir trouvé une efficacité dingue en traitement interne, je calme mes envies de sucré en ouvrant une gélule sur la langue en fin de repas pour m’empêcher d’engloutir l’équivalent d’un autre repas en dessert. Le goût de la plante n’est pas ultra agréable (c’est un goût de plante un peu amer), après il faut se battre contre l’envie psychologique de manger du sucre pendant peut-être une dizaine de minutes – parce qu’au fond, la pulsion vers la nourriture-réconfort est psychologique, ce n’est pas de la faim – et puis ça passe. Bien évidemment, il ne faut pas rester cloué(e) sur sa chaise, les yeux rivés sur une part de gâteau ! Mais c’est d’une grande aide pour couper la compulsion alimentaire et pouvoir focaliser ses pensées sur autre chose sans craquer en fin de repas. Après avoir pris cette gélule je fais immédiatement la vaisselle, je me lance dans une autre activité et voilà, la pulsion est passée !

 

Alors je ne dis pas que c’est une solution miraculeuse qui va couper l’addiction au sucre en un claquement de doigt. Souvent ce n’est qu’un symptôme d’un mal-être émotionnel, ou d’une carence ou d’un déséquilibre hormonal quelconque, voire un problème d’assimilation au niveau intestinal (ce qui est souvent le cas avec la candidose notamment), donc il est évident qu’en ne recherchant pas la vraie cause et en n’y travaillant pas, prendre des compléments alimentaires ne va pas régler la problème.

Cependant je pense qu’en mettant le contenu d’une gélule sur la langue en fin de repas, il est possible de couper ou du moins d’atténuer l’habitude du sucre comme moyen de réconfort et d’apaisement. En assimilant petit à petit l’envie de sucre au goût déceptif et légèrement amer du gynemna, cela va amener le cerveau à stopper ce réflexe et donc l’addiction au sucre. En tout cas si vous testez vous aussi, dites-moi si cela marche de votre côté !

 

Previous Post Next Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi…