Coup de cœur pour l’autobronzant naturel TanOrganic

Posted in Beauté
Autobronzant Tanorganic

 

Le bronzage et moi, ça fait longtemps que l’on a divorcés. J’ai toujours eu une peau phosphorescente (à ce stade, le blanc est dépassé !) et je dois me tartiner de crème solaire à indice 50 pour espérer ne pas tourner homard au soleil. J’ai donc fait le deuil de mes rêves de teint hâlé il y a plusieurs années. Je ne mets pas non plus d’autobronzant parce que je suis vraiment très sensible du nez et sentir le biscuit daubé pendant trois jours m’a vite vacciné de mes essais d’adolescente.

Cela dit, j’avoue qu’en entendant parler de l’huile autobronzante TanOrganic corps et visage, j’ai eu un regain d’espoir. Déjà parce que le produit est bio et ultra clean  (coucou Nivéa et compagnie), ensuite parce que j’avais entendu dire que l’odeur était moins prononcée que les produits classiques. Pour terminer de me convaincre, il se trouve que je suis témoin à un mariage au mois d’octobre et ayant une robe courte, je ne voulais pas faire trop “cachet d’aspirine” sur les photos. Bref, je l’ai commandé et essayé, et voici ce que j’en ai pensé !

 

Le produit

Cet autobronzant est une huile au toucher plutôt sec car elle pénètre très rapidement dans la peau. Au niveau de la composition, c’est parfaitement sain avec aucun ingrédient chimique à part un poil d’alcool dénaturé (qui n’est vraiment pas méchant). Sa forte teneur en aloe vera en fait un soin très hydratant. Il est labellisé Ecocert et la marque possède notamment les certifications PETA, The Organic Trust, The Ethical Company Organisation et The Vegan Society. Bref, un vrai produit de qualité !

 

Composition

Propanediol, Aqua, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Dihydroxyacetone, Alcohol Denat, Borago Officinalis (Borage) Seed Oil, Argania Spinosa Kernel Oil, Citrus Sinesis (Sweet Orange) Peel Oil, Gluconolactone & Sodium Benzoate, Cellulose Gum, Decyl Glucoside, Caramel, D-Limonene. (Alcool naturel de maïs, Jus d’aloé vera, Agent de bronzage provenant de sucre, Alcool dénaturé, Huile de graine de bourrache, Huile d’Argan, Huile d’orange douce, Gluconolactone, Benzoate de sodium, Cellulose, Decyl Glucoside, Caramel, Composant naturel des HE.)

 

Mode d’emploi

  • Commencez par exfolier votre peau à l’aide d’une crème exfoliante ou d’un gant rugueux. Comme le principe de l’autobronzant est de colorer la couche supérieure de la peau, il faut éliminer les cellules mortes pour qu’il tienne plus longtemps et soit plus harmonieux.
  • Appliquez de la crème hydratante sur les zones les plus sèches du corps (coudes, genoux) pour garantir là encore une plus grande homogénéité du résultat.
  • Il est conseillé d’appliquer l’huile autobronzante avec un gant mais ce n’est pas nécessaire. Versez sur le gant ou directement dans votre main un peu d’huile, chauffez-la rapidement en frottant vos mains et appliquez-la sur la peau de manière uniforme.
  • Lavez vos mains, mettez-vous en pyjama et au dodo !

 

Résultats

Voici le résultat après une application “légère” sur la jambe gauche (désolée, sur ces photos on ne voit pas grand chose mais je n’ai pas réussi à faire mieux !). Je n’en ai pas mis une tartine car c’était la première fois que j’essayais le produit mais si on en met un peu plus la couleur est tout de suite plus prononcée.

 

Autobronzant Tanorganic

 

 

Autobronzant Tanorganic

 

Personnellement ce faux bronzage me paraît très convaincant, avec une jolie couleur bien uniforme sans démarcation disgracieuse. Le lendemain j’ai mis une couche un peu plus importante sur la jambe droite et une très légère sur la jambe gauche, et le jour d’après j’avais deux belles gambettes encore plus dorées et dont la couleur faisait toujours naturelle. Personnellement je suis conquise !

N’oubliez pas qu’un autobronzant ne fait que colorer les cellules à la surface de la peau : il faut donc en appliquer régulièrement car le renouvellement cellulaire induit une perte de la coloration.

 

Les plus

  • J’ai particulièrement aimé le fait que cet autobronzant soit sous forme d’huile car il est très facile et agréable à appliquer : l’huile glisse bien sur la peau et permet une application uniforme.
  • L’huile pénètre très rapidement et ne tâche pas les vêtements ou les draps.
  • Le produit en lui-même ne sent presque rien, juste un léger parfum d’agrumes.
  • Lorsqu’il agit, je trouve aussi que l’odeur est moins prononcée qu’avec les autobronzants cracra du commerce. On est loin de l’odeur entêtante habituelle.
  • Je n’ai pas vu de marques, l’effet est vraiment uniforme ce qui est un autre très bon point. Surtout que j’ai fait une application assez expéditive, sans faire trop de détails !
  • Je n’ai pas l’impression que la teinte fasse “carotte”, ça me semble très naturel (les photos ci-dessus font un peu moins naturelles qu’en réalité, je précise).
  • Le flacon est en verre et le bouchon en bois, ainsi le produit est le moins possible en contact avec du plastique qui pourrait relâcher des particules nocives.

 

Les moins

  • Je n’en vois qu’un seul, mais qui n’en est qu’une moitié : pour moi qui ai vraiment un problème avec les odeurs, je trouve celle de cet autobronzant encore trop présente. Mais bon, de toute façon cette odeur est inévitable et fait partie du processus de ce faux bronzage, et j’imagine qu’une personne lambda ne sera pas dérangée !

 

Attention : n’oubliez jamais que la couleur donnée par un autobronzant n’a rien à voir avec le vrai bronzage, issu de la production de mélatonine par la peau. Cette dernière n’est donc pas du tout protégée par le soleil et il faut absolument vous protéger si vous vous exposez par la suite !

 

 

Vous avez aimé ? Épinglez ! 😉

 

TanOrganic

19 juillet 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi…