Contrer la déshydratation de la peau en hiver

Routine peau déshydratée

Depuis deux ans, à partir du mois de novembre je ne reconnais plus la peau de mon visage : moi qui suis habituée à ce qu’elle soit plutôt grasse (bon, ok, elle est mixte, mais elle brille quand même bien !), là j’ai l’impression que je peux mettre des tonnes de produits, elle en redemande toujours. J’avais pris l’habitude de ne mettre que de l’huile végétale pour la nourrir, et si en été c’est amplement suffisant, en hiver j’avais beau en remettre 3 fois par jour, j’avais toujours la peau qui tiraillait. Mais ça, c’était avant que je ne découvre le concept de l’hydratation de la peau.

 

Une peau mixte ou grasse peut être déshydratée

La peau est recouverte d’un film hydrolipidique pour la protéger. Comme le nom l’indique, elle a besoin à la fois d’eau et de gras. Or en hiver, la peau a tendance à être plus sèche, mais surtout plus déshydratée. J’avais donc beau mettre 3 fois par jour de l’huile de jojoba sur mon visage, façon slow cosmétique, j’avais toujours une sensation de tiraillement qui persistait. Appliquer seulement une huile ou un beurre végétal ne suffit donc pas, il faut également apporter de l’eau. C’est ce que fait normalement une crème, car elle est biphasée : c’est une émulsion (c’est-à-dire un mélange homogène de deux substances non miscibles) entre une phase aqueuse et une phase lipidique. Mais parfois même une crème n’apporte pas suffisamment d’eau et il faut la compléter avec des soins spécifiques.

 

Routine peau déshydratée : hydrater

 

Étape 1, l’hydratation : la glycérine végétale, mon indispensable !

J’ai souvent lu que pour hydrater la peau le gel d’aloe vera faisait des miracles. Force est de constater que chez moi cela n’a jamais fait la moindre différence, ni les eaux florales, même enrichies en glycérine végétale. Ce n’est tout simplement pas suffisant pour ma peau. J’ai donc commencé à mélanger de la glycérine végétale pure à mon gel d’aloe vera, à peu près l’équivalent d’un pois chiche chacun (c’est plus petit qu’une noisette donc ^^).

La glycérine végétale est un agent émollient et humectant, c’est-à-dire qu’elle va adoucir et assouplir la peau tout en maintenant sa teneur en eau. Si elle n’a pas une action « traitante » (qui va solutionner un problème), comme une huile végétale par exemple qui va traiter le manque lipidique, elle a une action « symptomatique » qui apaise. Grâce à ses propriété hygroscopiques (qui absorbe l’eau), elle va en effet attirer l’eau de l’extérieur et des couches profondes de la peau pour les restituer dans les couches superficielles de celle-ci.

Pour moi ça a vraiment fait toute la différence, ma peau est apaisée depuis que j’en utilise. J’avais des plaques rouges de sécheresse sur mes joues et c’est ce qui m’a permis de m’en débarrasser. Attention cependant à ne pas utiliser la glycérine pure sur la peau ou de ne pas trop en mettre car l’effet serait inverse…

 

Étape 2, le soin spécifique : la lotion Plaque-Moi ! d’Indemne

J’ai adopté la lotion Plaque-moi ! d’Indemne depuis plusieurs mois et je trouve qu’elle complète bien l’action de la glycérine. Elle contient de l’huile de coco fractionnée (Caprylic/Capric triglyceride) qui a également une action émolliente, de l’huile de pépins de raisin, de l’huile d’amande douce, de l’huile de chanvre, de l’huile de germe de blé, de l’huile de bois de cadier… Bref, cette huile au toucher sec pénètre rapidement dans la peau, la nourrit et la répare. Seul petit bémol à mon sens : l’odeur. Je ne saurais pas comment la décrire (ça sent l’huile ??), elle est discrète mais je n’en suis pas fan.

 

Routine peau déshydratée : nourrir

 

Étape 3,  la crème hydratante : Nourish

Je ne mettais que de l’huile sur mon visage mais je suis repassée à la crème pour apporter plus d’eau. J’utilise depuis cet automne la crème régénérante Nourish à l’argan et à la rose de Jéricho. J’aime sa texture riche qui nourrit bien la peau sans pour autant laisser un film gras et collant après pénétration.

 

Étape 4, la touche finale : l’huile d’argan

Pour terminer ces soins, j’ai pris l’habitude d’étaler un tout petit peu d’huile d’argan sur les zones les plus fragiles (les joues surtout). L’huile d’argan est particulièrement adaptée pour les peaux sèches. La sensation n’est pas forcément ultra agréable au début car l’huile met un petit temps à pénétrer, donc on colle un peu. Mais c’est vraiment devenu indispensable pour mes joues, qui malgré toutes les étapes précédentes continuaient à tirailler quelques heures plus tard. C’était surtout flagrant la nuit car je me réveillais avec l’impression que mes joues s’étaient transformées en carton tellement elles étaient sèches. Avec un peu d’huile d’argan pour terminer mes soins, ma peau retrouve sa texture veloutée.

 

Bonus du soir : un nettoyage doux avec la base lavante anti-irritante « Plaque-moi ! » d’Indemne

Le matin je me nettoie la peau qu’avec un coton lavable mouillé. Le soir cependant j’aime utiliser Plaque-moi !, la base lavante anti-irritante d’Indemne. Elle laisse la peau propre mais sans qu’elle ne tiraille trop (pour une action encore plus douce, j’applique un peu d’huile végétale sur mon visage juste avant de le nettoyer). Après je fais la routine que je viens de vous exposer, et le tour est joué !

 

Et vous, avez-vous des astuces pour hydrater votre peau en hiver ?

10 février 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi…